Téléchargez et imprimez ICI le n° 46 d'Atout Bridge

 

Lecture des mains : la localisation des honneurs

Quand on a plusieurs façons de jouer un coup en face du mort, il est bon de s'évertuer à localiser les honneurs cachés.
Les deux principaux indices du déclarant sont, à cet égard, les enchères et l'entame.
Examinons en quoi une ligne de jeu en face du mort est conditionnée par ces deux éléments :

Exemple 1 :

 
AD5
D92
D1052
1074
 
     
 
RV3
1083
ARV9
AV2
 
  Sud joue 3SA.
Considérons trois cas possibles :
a - Dans le silence adverse. Entame du 10 de Pique.
b - Dans le silence adverse. Entame de l'As de Cœur puis 10 de Pique.
c - Ouest a ouvert d'1. Entame du 10 de Pique.

Solution :
a - La meilleure chance de Sud : jouer le Valet de Cœur en Ouest.
b - L'entame marque le Roi de Cœur en Ouest. Sud doit trouver sa neuvième levée en jouant Cœur vers la Dame.
c- Les flancs se partagent 13 points H. Comme Ouest a ouvert, on lui connaît obligatoirement As-Roi de Cœur. Sud joue Cœur vers la Dame.

Exemple 2

 
AR5
V72
RV4
R763
 
     
 
V10983
984
AD10
A9
 
 

a - Sud joue 4.
b - Considérons trois cas possibles :
c - Dans le silence adverse. Entame de la Dame de Trèfle.
d - Dans le silence adverse. Entame du 6 de Pique.
e - Est a ouvert d'1. Entame de la Dame de Trèfle

Solution :
a- La meilleure chance de Sud : tirer l'As de Pique en coup de sonde et faire suivre par l'impasse à la Dame.
b - Ouest n'a sûrement pas entamé dans la Dame d'atout 3ème. Sud tire donc As-Roi en tête.
c - Le flanc se partage 14 points H. Ouest en montre 2 à l'entame, l'ouvreur possède donc le reste. Sud tire As-Roi de Pique en tête.

.

 En règle générale, il conviendra de faire à la fois des déductions sur les enchères et sur l'entame pour localiser les honneurs manquants.
Essayons, toutefois, de dissocier les deux types de déductions pour démontrer le mécanisme du raisonnement.

 1 - Déductions tirées des enchères.

A) Les déductions directes.
Les déductions directes ne sont, ni plus ni moins, que le décodage des enchères adverses. Par exemple, si Ouest a ouvert d'1, on peut faire comme déduction directe qu'il possède au moins cinq Piques et au moins 12 H (sauf distribution extraordinaire).

Voici d'autres déductions directes possibles :

Ouest fait un barrage à 3 :  Il a 10 H au plus
Ouest fait un contre d'appel après avoir passé d'entrée : Il possède une dizaine de points
Ouest fait une redemande à 1SA :  Il a 12-14 H
Est passe sur l'ouverture de son partenaire : Il a moins de 6 H

 Exemple 3 :

 
765
R32
D5
R8763
 
R10
AV965
1074
AD10
 
V98
1087
R9862
94
 
AD432
D4
AV3
V52
 
 
SONE
   1 - -
X - 2 2
2 - 3 Fin

Ouest donneur
Vulnérabilité : Tous

Ouest entame du 4 de Carreau pour la Dame, le Roi et l'As. Sud coupe le troisième Carreau au mort et joue As de Pique et Pique en espérant le Roi second en Ouest.
Ce maniement non conventionnel se justifie par les enchères : Est, qui a passé sur l'ouverture de son partenaire, ne peut posséder un second Roi.

 Exemple 4 :

 
AV3
D109
AV3
D973
 
D9
R8653
D62
AV5
 
87642
AV742
8
108
 
R105
-
R109754
R642
 
 
SONE
  1 X 4
5 Fin    

Ouest donneur
Personne vulnérable

Ouest entame du 3 de Cœur pour le 10, le Valet et la coupe. E/O se partagent 17 points H et la première levée en affiche cinq en Est.
Dès lors, c'est un jeu d'enfant pour Sud de capturer la Dame d'atout troisième malgré les neuf cartes et de prendre les Piques du bon côté, ne laissant que deux Trèfles à la défense.

B) Les déductions indirectes.
On fait de telles déductions à propos d'une enchère qui n'a pas été faite !

Exemple :
Ouest a ouvert d'1 et montre exactement trois cartes à Trèfle dans le cours du jeu.
Une déduction indirecte est la suivante : Ouest, qui a une main régulière, n'a pas ouvert d'1SA, il n'a donc pas 15-17 H.

 

Exemple 5 :

 
V83
A1052
D6
8743
 
AR652
76
872
1062
 
104
R4
9543
RDV95
 
D97
DV983
ARV10
A
 
 
SONE
1 - 2 -
4 Fin    

Sud donneur
E/O vulnérables

Ouest entame As-Roi de Pique et Pique coupé par son
partenaire. Celui-ci rejoue le Roi de Trèfle.
Le déclarant doit capturer le Roi d'atout pour gagner son contrat. Ouest, nanti d'As-Roi de Pique, n'a pas glissé 1 en intervention. Il ne peut donc posséder de Roi annexe et Sud doit donc tirer l'As d'atout en tête...

 Exemple 6 :

 
R1054
974
R76
V97
 
D932
ARD5
DV9
85
 
-
V102
1085432
10642
 
AV876
863
A
ARD3
 
 
SONE
1 - 2 -
4 Fin    

Sud donneur
Tous vulnérables

Ouest commence par trois tours de Cœur (Est fournissant ses cartes en montant) et poursuit de la Dame de Carreau.
Une analyse sommaire serait la suivante :
Ouest a déjà montré une douzaine de points, son
partenaire a donc le reste !
En réalité, il n'en est rien. L'absence de contre d'appel d'Ouest ne se justifie que par un inconvénient
distributionnel, en l'occurrence une longueur à Pique.
Sud tire l'As de Pique et capture la Dame et le 9 d'Ouest.

2 - Déductions tirées de l'entame.

B) Les déductions directes.
L'entame et la première levée permettent une localisation rapide des honneurs.
Dans un contrat à la couleur, par exemple :
L'entame d'un honneur émane, le plus souvent, d'une séquence (As-Roi, Roi-Dame, Dame-Valet, Valet-10).
L'entame d'une petite carte dénie, normalement, une séquence d'honneurs dans la couleur attaquée ainsi que l'As dans cette couleur.

 

Exemple 7 :

 
R5
D7643
D65
962
 
D87
AV1082
AV
V108
 
32
R5
R10873
D754
 
AV10964
9
942
AR3
 
 
SONE
  1 - 1SA
2 Fin    

Ouest donneur
Tous vulnérables

Ouest entame du Valet de Trèfle. Quasiment tenu de trouver la Dame de Pique pour gagner son contrat, Sud réalise que :
* Est possède la Dame de Trèfle (après l'entame).
* Est possède un gros honneur Cœur car Ouest aurait entamé l'As avec As-Roi.
* Est possède un gros honneur Carreau pour la même raison.
Dès lors, Ouest doit posséder la Dame de Pique pour justifier son ouverture.

 Exemple 8 :

 
V764
AR9
765
D104
 
R9852
D42
D4
AV3
 
AD3
3
109832
9762
 
10
V108765
ARV
R85
 
 
SONE
  1 - 2
3 - 4 Fin

Ouest donneur
E/O vulnérables
Ouest entame du 2 de Pique. Est prend de l'As et rejoue le 10 de Carreau.
Sud doit capturer les deux Dames rouges et doit raisonner qu'avec Roi-Dame de Pique, Ouest aurait entamé du Roi. Dès lors, Est possède au moins six des 18 points manquants. Ouest, qui a ouvert, possède le reste du jeu.

B) Les déductions indirectes.
Là encore, les « non entames » d'une couleur sont caractéristiques et riches de sens.

Par exemple :
* Un joueur qui n'entame pas la couleur du partenaire a souvent l'As de cette couleur.
* Un joueur qui n'entame pas un singleton a soit une teneur d'atout qui ne lui donne pas envie de couper avec son argent, soit, le plus souvent, pas de singleton.
* Un joueur qui entame une petite carte n'a pas de tête de séquence dans une couleur non annoncée.

 Exemple 9 :

 
D754
83
A107
D642
 
108
A92
V9862
R108
 
V3
D10765
RD4
AV7
 
AR962
RV4
53
953
 
 
SONE
      1
1 2 2 Fin

Est donneur
E/O vulnérables
Ouest entame du 2 de Carreau. Le déclarant prend de l'As et tire deux tours d'atout puis rejoue Carreau. Est prend et joue Cœur.
Sud doit absolument passer le Valet en se fondant sur la conviction que son adversaire de gauche, nanti de la Dame de Cœur troisième, aurait entamé la couleur du partenaire.

 Exemple 10 :

 
V84
A63
A85
D953
 
AD952
D8
D942
RV
 
R6
1097
V763
10872
 
1073
RV542
R10
A64
 
 
SONE
  1 - -
2 - 3 Fin

Ouest donneur
E/O vulnérables
Ouest entame du 4 de Carreau. Sud prend le Valet d'Est du Roi.
Il est sûr qu'Est possède l'As ou le Roi de Pique car Ouest, avec As-Roi, n'aurait eu aucune raison d'entamer une autre couleur.
Comme Est vient de montrer le Valet de Carreau, il ne peut posséder la Dame de Cœur (cela lui ferait 6 points H et il a passé sur l'ouverture de son partenaire).
Sud tire les Cœurs en tête, espérant pêcher la Dame
seconde.