Téléchargez et imprimez ICI le n° 36 d'Atout Bridge

 

Les fins de coup à l'atout

Quand le déclarant d'un contrat à la couleur a épuisé les ressources classiques d'élimination des perdantes (coupe du côté court, défausse et jeux d'honneur), il lui reste à envisager une fin de coup,
Il existe trois grands types de fin de coup :

- l'élimination placement de main
- le squeeze
- la fin de coup à l'atout

Ce dernier type a pour objet de réaliser un atout de plus que ce qui est normalement dévolu.

Nous analyserons ici :

- le coup en passant
- la réduction d'atout
- les autres fins de coup à l'atout

1 - Le coup en passant

Il consiste à jouer une carte de la main secondaire et à réaliser, en coupe, un atout du côté long au nez et à la barbe de l'adversaire

Deux situations peuvent se présenter :

a) Les atouts du déclarant sont bien placés

C'est le cas quand il cherche à réaliser des petits atouts de sa main et que le flanc droit détient les atouts maîtres.

Exemple 1 :

 
 
R52
A95
1043
AR73
 
V974
4
AR95
D1082
 
D103
DV108
D72
V54
 
A86
R7632
V86
96
 

 Nord donneur, tous vulnérables

SONE
    1 -
1 - 1SA -
2 Fin    

La défense commence par trois tours de Carreau maîtres ; Est joue ensuite la Dame de Cœur pour l'As du mort. Quand le déclarant encaisse le Roi d'atout, il semble avoir six perdantes inévitables. Pourtant, il va en éliminer une grâce au coup en passant : As-Roi de Trèfle et Trèfle coupé puis As-Roi de Pique. La situation est devenue :

 
 
5
9
-
7
 
Ne joue pas
 
D
V10
-
-
 
8
76
-
-
 

Sud joue le 7 de Trèfle du mort et, de deux choses l'une :
Soit Est coupe gros et un petit atout du déclarant sera promu
Soit Est défausse et Sud réalise un atout en passant.

 II y a parfois lieu d'anticiper un mauvais partage d'atout et de prévoir les communications nécessaires au raccourcissement.

Exemple 2 :

 
 
D4
AD73
AR6
V763
 
9
V964
V105
D10854
 
V1082
1082
D93
R92
 
AR7653
R5
8742
A
 

 Nord donneur, tous vulnérables

SONE
    1SA -
3 - 4 -
4SA - 5 -
5SA - 6 -
6 Fin    

 Ouest entame du Valet de Carreau pris de l'As au mort. Pas de problème pour Sud si les atouts sont 3/2. Dans le cas contraire, il doit envisager de faire tous ses petits atouts en coupe.

Le minutage doit tenir compte de cette éventualité :
As de Pique, As de Trèfle et Pique pour la Dame. Quand Ouest défausse, Sud joue Trèfle coupé, trois tours de Cœur (en défaussant un Carreau), Trèfle coupé et Carreau pour le Roi.

La situation :

 
 
-
7
6
V
 
Ne joue pas
 
V10
-
D
-
 
R7
-
8
-
 

 Sud est alors réduit au même nombre d'atout qu'Est. Il joue Trèfle.

Si Est défausse, il réalise son 7 d'atout en passant
Si Est coupe, il défausse son Carreau perdant et table.

On note que le déclarant aurait pu encaisser le Roi de Pique en cours de route ; la fin de coup n'en n'aurait pas été changée.

 

 b) Les atouts du déclarant sont mal placés

C'est le cas quand le flanc situé à gauche de la main de base détient les atouts maîtres. Le déclarant doit alors espérer la distribution précise des cartes adverses qui lui permettra de couper avec ses petits atouts sans se faire surcouper.

 Exemple 3 :

 

 
 
R52
A95
1043
AR73
 
V9
DV108
AR9
D1082
 
D10743
4
D752
V54
 
A86
R7632
V86
96
 

 Nord donneur, tous vulnérables

SONE
    1 -
1 - 1SA -
2 Fin    

Les flancs encaissent trois Carreaux et rejouent atout. Sud tire l'As et le Roi d'atout, joue As-Roi de Trèfle et Trèfle coupé, As-Roi de Pique et Trèfle coupé. Ouest, obligé de fournir, doit se contenter des deux dernières levées.

Les coupes du côté long pourront être préparées par une ouverture de la coupe avant même la purge des atouts.

Exemple 4 :

 
 
R2
V9752
D64
R73
 
V1085
AD6
V1092
V8
 
96
R1084
A53
D1042
 
AD743
3
R87
A965
 

 Sud donneur, tous vulnérables

SONE
 1 - 1SA -
2 - 2 Fin

Ouest entame du Valet de Carreau et Sud fait la première levée du Roi.
S'il commence par jouer trois tours d'atout, il ne fera pas mieux que sept levées, aucune des deux couleurs noires n'étant 3/3 Le bon jeu est de jouer Cœur à la 2ème levée et d'utiliser plus tard les deux Rois noirs pour couper deux Cœurs en main avec les petits atouts.

La suite