Simultané du Roy René sur BBO !!!
Le calendrier des tournois

Les prochains tournois : inscrivez vous sur BBO
Vendredi 27 novembre (16 donnes après-midi à partir de 16h45)
Dimanche 29 novembre (16 donnes soir à partir de 20h45)
Mardi 1er décembre (16 donnes soir à partir de 20h00)

Téléchargez les numéros d'Atout Bridge
logo atoutbridge v2

Complétez votre collection !
Téléchargez les anciens numéro d'atout Bridge !

Cliquez ici

 

 

Téléchargez et imprimez ICI le n° 70 d'Atout Bridge

 Si votre collection n'est pas complète commandez ICI les numéros à télécharger

 

 

2ème enchère du répondant avec 1 sur 1 (1)

Le sujet est vaste, puisqu'il a mérité le (1) qui suit le titre, pour le (2) il faudra patienter le mois prochain, exciter votre curiosité est un petit plaisir sadique auquel je n'ai pas su résister...
Plus sérieusement, ce mois-ci nous allons étudier la deuxième enchère du répondant après que l'ouvreur a redemandé au palier de 1, que ce soit à la couleur ou à S-A.

1 - Après 1 sur 1 à la couleur

SN
1 1
1 ?
SN
1 1
1 ?
SN
1 1
1 ?
SN
1 1
1 ?

Les différentes options, pour le répondant, seront : passer (mais oui c'est autorisé !), soutenir la couleur d'ouverture ou celle de redemande, répéter sa propre couleur, nommer les S-A et enfin faire une « 4ème couleur forcing ». Vous vous doutez bien que nous allons détailler tout cela...

A - Passer.

Contrairement à une fausse croyance populaire, le 1 sur 1 n'est pas forcing, le répondant a tout à fait le droit de passer, mais sous certaines condition, bien sûr.
La première, avoir une main faible, cela coule de source, moins de 7 H, la seconde, posséder trois ou quatre cartes dans la couleur de redemande. Exemples :

EO
1 1
1 ?

 

Ouest
V72
A9643
965
V2
Ouest
D63
RV94
D63
752
Ouest
V972
10763
R4
D87
Ouest
854
DV72
V94
D63
Ouest
D63
9754
7
RD863
Passe
Répéter ces Cœurs creux serait abuser.
1SA
Un peu trop de jeu pour passer.
Passe
Et surtout pas 2, trop encourageant.
Passe
Trop faible pour dire 1SA.
2
Le fit au moins 5-3 est certain.

Attention donc à faire la « juste enchère », reparler sans jeu sera rarement productif, et, au palier de 1, jouer dans un fit seulement 4-3 n'est pas grave.
Lorsque l'on a vraiment un soutien comme dans la main du milieu, si jamais un adversaire réveille, on pourra fitter le partenaire sans avoir craint de le tromper initialement, ou de jouer et de chuter au palier de 3, alors que l'on aurait pu rester plus bas.

B - Nommer les S-A.

Dans cette partie du cours, tout sera question de points d'honneur, prenons un exemple concret :

SN
1 1
1 ?
1SA : 7-10 H, sans soutien Pique 4ème, bien sûr.
2SA : 11 H, sans soutien Pique 4ème, bien sûr.
3SA : 12-15 H, sans soutien Pique 4ème, bien sûr.
4SA : 19-20 H, sans soutien Pique 4ème, bien sûr.
6SA : 21 H au moins, sans soutien Pique 4ème bien sûr.
7SA : de quoi les gagner en face d'une ouverture minimum !
   

 

 

 

 

Connaissant votre œil de lynx légendaire, je sens vous inquiéter car il manque la zone entre 16 et 18 H !
Avec une main de cette zone, le répondant est trop fort pour conclure à 3SA, et pas assez pour faire un « quantitatif » à 4SA, il va donc faire une 4ème couleur forcing, vous êtes rassuré ?

EO
1 1
1 ?
Ouest
D72
D963
R6
V1072
Ouest
RV5
AD72
AV5
A72
Ouest
AV
RD83
A72
R654
Ouest
AD7
RV94
RD5
AD7
Ouest
V105
AD72
R94
AV7
1SA
La main est un peu trop belle pour passer.
4SA
Quantitatif, l'ouvreur,minimum, pourra passer.
2
4ème forcing, trop pour 3SA, pas assez pour 4.
6SA
Souhaite jouer le chelem même en face d'un ouvreur
minimum.
3SA
Conclusion de bon aloi avec 15 H hyper réguliers.

 Il va sans dire, mais disons le quand même, que ces enchères à S-A monteront des mains régulières, sans intérêt pour les couleurs de l'ouvreur, et aussi sans intérêt pour la découverte d'un soutien 3ème dans notre couleur de réponse, ce qui signifie l'absence d'au moins cinq cartes dans celle-ci. Et, pour finir, bien sûr, au moins un arrêt dans la couleur « verte », c'est-à-dire pour les non écolos, la 4ème couleur nommée.

C - Répéter sa couleur de réponse.

Nous allons étudier cette répétition lorsqu'elle sera simple, à saut, ou à double saut (on dirait une formation d'éducation physique...).

Dans ce genre de séquence :

SN
1 1
1 ?
Le répondant pourra donc dire 2, 3 ou 4.
Combien faudra-t-il posséder de cartes dans la couleur, et combien de points ?
Vous le saurez, non pas dans l'épisode suivant du feuilleton, mais en tournant la page, tout simplement...
   

 

EO
1 1
1 ?
2 : six cartes ou cinq très belles, 6-9 H (10 si seulement cinq cartes).
3 : six belles cartes, 10-11 H.
4 : couleur au moins 7ème jouable en face d'une chicane, main de 1ère zone maximum, avec plus on risquerait de rater un chelem.
   

 

 Pourquoi, pour dire 2, en faut-il six voire cinq très beaux ? Tout simplement parce que lorsque l'ouvreur nomme deux couleurs, il peut être très court dans la votre, il faut donc avoir les moyens de jouer à votre atout en face d'un singleton, voire d'une chicane, ce qui ne serait pas le cas si l'ouvreur avait redemandé à 1SA !
Pour le « saut » à 3, attention, donc, il n'est pas forcing, un ouvreur minimum aura le droit de passer.
Et pour le double saut à 4, il faut une couleur très longue, au moins 7ème, et super solide pour pouvoir y surmonter une chicane chez le partenaire. Et une main de 1ère zone, voire un peu moins mais pas plus, car le danger de manquer un chelem serait latent.

EO
1 1
1 ?
Ouest
83
AV542
V94
R72
Ouest
7
RDV983
A72
954
Ouest
V9
A1087542
RV
R10
Ouest
7
ADV1073
R93
AV5
Ouest
A83
RDV9742
7
D6
1SA
Et pas 2 avec cette couleur moche.
3
Trop belle main pour se contenter de 2.
2
Les Cœurs sont trop laids pour conclure à la manche dans la couleur.
2
Trop belle main pour dire 4 de suite, prospectons le chelem.
4
Atout autonome, ambitions limitées.

 Rien de bien compliqué, il est important dans ce paragraphe de bien savoir évaluer sa main, et de s'attacher à la qualité de la couleur, si celle-ci est insuffisante, bien penser à la salvatrice « 4ème forcing ».

D - Soutenir l'une ou l'autre des couleurs de l'ouvreur.

Vous l'aurez remarqué, dans notre sujet du jour, l'ouverture du partenaire a toujours été dans une couleur mineure, alors que la réponse initiale a été soit 1 soit 1 en majeure.
Pour soutenir directement à Trèfle il faudra donc avoir au moins cinq cartes (je tolérerai, dans ma magnanimité légendaire, quatre très belles cartes), pour soutenir à Carreau, quatre suffiront puisque la seule ouverture d'1 avec trois cartes est lorsque la main est précisément 4432, ce qui ici ne sera pas le cas,l'ouvreur aurait soutenu directement son partenaire ! CQFD.

Commençons, si vous le voulez bien, par le soutien de la couleur d'ouverture.

EO
1 1
1 ?
Ouest
72
A9654
RD
A863
Ouest
R7
DV94
V72
AD63
Ouest
7
AR72
A63
RV965
Ouest
D64
A973
8
V964
Ouest
72
R1072
RD7
R963
2
Dans l'attente d'un soutien 3ème à Cœur.
2
Trop régulier pour l'enchère de 3.
3
Forcing de manche, irrégulier, pas intéressé par un soutien Cœur.
2
Un atout solide avec au moins trois cartes en face.
2SA
Plus pragmatique qu'un soutien avec cet arrêt .

 Parlons maintenant du soutien de la couleur de redemande de l'ouvreur, qui sera toujours majeure. Trois paliers, 2, 3, et 4. Notons (ou rappelons, plutôt) que 4SA ne sera pas un Blackwood dans l'une ou l'autre couleur de l'ouvreur, il faudrait exprimer un soutien AVANT.

 

SN
1 1
1 ?
2 : 8-10 DH, soutien 4ème.
3 : 11-12 DH, soutien 4ème.
4 : 13-15 DH, soutien 4ème.
   

 

 

 

 Je vous vois venir à trois kilomètres, « que fais-je alors lorsque j'ai plus de jeu que 15 DH et le soutien Pique 4ème ??? ». Vous savez quoi, j'ai la réponse, si vous voulez bien me lire encore un petit peu...

E - 4ème couleur forcing.

Extrêmement pratique, cette enchère conventionnelle, qui ne garantit absolument rien dans la couleur nommée (malgré ce que peuvent en dire quelques « experts » du club), est en fait une question pour en savoir davantage sur la main de l'ouvreur.
Répartition, force, soutien différé, arrêt dans la couleur « verte », l'ouvreur devra donner un élément nouveau sur sa main, les priorités, pour lui, seront :

* Donner, s'il existe, un soutien 3ème dans la couleur du répondant.
* Préciser sa distribution.
* Nommer les S-A.

Le répondant passera donc par la 4ème couleur forcing lorsqu'il n'en saura pas encore assez (ce qui arrivera souvent, l'ouvreur n'ayant fait que deux enchères !) pour conclure, ou lorsqu'il aura trop de jeu pour conclure, donc en gros qu'il n'aura pas d'enchère naturelle satisfaisante à sa disposition.
Le fameux « 3 kilomètres » de tout à l'heure...

EO
1 1
1 ?
Ouest
72
RD5
ARV754
V5
Ouest
R7
AV63
RDV964
D6
Ouest
63
AV7
AD964
R94
Ouest
6
A94
RDV7
RD964
Ouest
RD10
V7
AD63
RV94
1
4ème forcing, 3 ne le serait pas, attention !
1
4ème forcing, la main est trop belle pour 4.
1
4ème forcing pour voir si Est a l'arrêt Pique.
3
Pas de 4ème forcing lorsqu'on a une enchère naturelle
disponible.
1
Un peu trop beau pour conclure à 3SA.

 J'ai pris cet exemple exprès pour vous préciser un point non négligeable. Certains jouent la « 4ème forcing » dans ce cas précis et unique à 1, avec ou sans quatre cartes dans la couleur, d'autres à 1 avec quatre cartes, et pour faire une « 4ème forcing » sans quatre cartes à Pique, disent 2. Je n'ai pas d'avis tranché sur la question, je dirais, tel le Ponce-Pilate moyen, que l'un ou l'autre sont corrects, l'objectif étant de jouer le même système que son partenaire !

Certains s'offusquent déjà, je le sens, mais enfin pourquoi ne parle-t-il pas aussi de la 3ème couleur forcing ??? Cela ne vous a pas échappé, j'en suis sûr, cette enchère existe lorsque l'ouvreur a fait une redemande au palier de 2, précisément en répétant sa couleur d'ouverture, il vous faudra donc attendre le mois prochain pour en savoir plus, oui, on serait en février, l'attente serait moins longue, patience et longueur de temps font plus que force ni que rage...

Notons, pour conclure, que la 4ème couleur forcing « à saut » montre en fait un bicolore au moins 5-5 des deux couleurs nommées par le répondant, à honneurs concentrés et est a minima forcing de manche.

 F - Le « Splinter ».

Si vous ne connaissez pas encore cette convention, vous en avez sans doute déjà entendu parler...
Elle consiste à faire un double saut dans la 4ème couleur pour exprimer un soutien 4ème dans la couleur de redemande de l'ouvreur (jamais dans la couleur d'ouverture, dans notre sujet du jour), et une courte dans la couleur que l'on nomme (singleton ou chicane).

SN
1 1
1 3
SN
1 1
1 4
SN
1 1
1 4
SN
1 1
1 4
 Soutien Cœur 4ème, courte à Pique.  Soutien Pique 4ème, courte à Cœur.  Soutien Pique 4ème, courte à Carreau. Soutien Pique 4ème, courte à Trèfle. 

 Les mains du répondant seront des mains de 13-15 DH (avec plus, on passera par la sacrosainte 4ème forcing), donc limitées en points, mais avec lesquelles une bonne correspondance avec la main de l'ouvreur pourrait conduire à un bon chelem.
Attention, néanmoins, au bridge, toutes les conventions ont deux inconvénients, la première, que le partenaire l'oublie, la seconde que ce soit nous qui l'oublions, dans un cas comme dans l'autre, la conclusion sera souvent une catastrophe...

Notre 1ère partie est terminée, ce qui paraissait peut-être très simple au départ ne l'était peut-être pas tant que ça, en effet, l'ouverture puis la redemande au palier de 1 de l'ouvreur est très vaste en points, de 12 à 17, et en répartition, il peut posséder une main régulière, ou irrégulière, on en saura vraiment beaucoup plus lorsqu'il fera une troisième enchère, si on l'y oblige, bien sûr.

Passons maintenant aux développements après redemande à 1SA.
1ère précision, il n'y a plus quatre séquences mais six :

 1 - Après redemande à 1SA

SN
1 1
1SA  
SN
1 1
1SA  
SN
1 1
1SA  
SN
1 1
1SA  
SN
1 1
1SA  
SN
1 1
1SA  

Par rapport à notre chapitre précédent, nous allons avoir ici un gros avantage, la main de l'ouvreur sera beaucoup mieux ciblée en points d'honneur, 12-14 H réguliers sans soutien 4ème dans la couleur répondue.
Évidemment, la répartition exacte de l'ouvreur sera inconnue (hormis pour la dernière séquence, dans laquelle la seule inconnue sera la couleur du doubleton, l'ouvreur étant 3532, 2533, ou 3523) l'emplacement des honneurs sera, lui aussi, inconnu, ce qui fait le charme du bridge, entre autres, c'est sa diversité !

Le répondant pourra donc passer, soutenir les S-A, soutenir la couleur d'ouverture, répéter sa couleur, changer de couleur, ou se servir de la convention préférée d'Yvette, le « Roudi » !

 A - Passer.

Aucun espoir de manche, donc, en face d'une main régulière de 12-14 H, soit par manque de points, soit par l'absence d'une couleur longue ou d'une belle distribution.

EO
1 1
1SA  
Ouest
A963
7
DV10743
74
Ouest
ADV83
6
9742
852
Ouest
AV74
R93
D64
732
Ouest
RD74
954
A63
D106
Ouest
A743
96
83
DV965
2
Canapé, pas de panique, nous étudierons cela plus tard.
2
Main faible, au moins cinq cartes.
Passe
La manche est très lointaine, manque de jeu et de distribution.
2SA
Proposition de manche à S-A avec 11 H.
Passe
Attention, 2 serait artificiel !

 D'accord, j'empiète un peu sur les paragraphes suivants, mais je sais que vous adorez les exemples concrets. Notons le problème que pose la main d'extrême-droite (en bridge, pas de politique ici !), on sera beaucoup mieux dans un contrat à Trèfle qu'à S-A la plupart du temps, mais 2 serait un « Roudi », une enchère artificielle, que faire alors ? Personnellement, je joue dans cette séquence que 2SA est un transfert pour que l'ouvreur dise 3, sans autre choix, et pour les mains de 11 H réguliers, je passe par le 2 Roudi.

Comme je l'ai déjà dit, les risques sont que le partenaire ou nous l'oublions, mais c'est bien pratique, en vrai, avec cette main nous serions beaucoup plus à l'aise dans un contrat à Trèfle au palier de 3 qu'à 1SA, avec cette faiblesse dans les couleurs rouges !

 B - Soutenir à S-A.

Un paragraphe très simple, la précision de la redemande combinée à la force du répondant va donner de suite à celui-ci une idée précise du potentiel de son camp.
Partielle, proposition de manche, conclusion à la manche ou prospection d'un chelem vont être les options possibles.

SN
1 1
1SA  
2SA : 11 H réguliers, sauf si vous jouez cette enchère transfert pour 3, pas cinq cartes à Cœur.
3SA : pas d'espoir de chelem en face d'une main de 12-14 H.
4SA : quantitatif, 19-20 H sans cinq cartes à Cœur, l'ouvreur décidera de la suite à donner.
6SA : j'en sais assez pour conclure.
7SA : ici aussi....
   

 

 

 

 

 Le seul « boulot » du répondant sera donc d'additionner les points de deux mains, il devrait y arriver...
Notons au passage qu'avec cinq cartes à Cœur, le répondant diffèrera la nomination des S-A, il cherchera d'abord un éventuel soutien de trois cartes chez son partenaire, via le fameux « Roudi ».

Et comme toujours, 4SA n'est Blackwood que lorsqu'un fit a été exprimé, implicitement ou explicitement.

EO
1 1
1SA  ?
Ouest
AV72
D6
AD74
A96
Ouest
DV94
72
ARV6
743
Ouest
AV74
9
D1072
R632
Ouest
AD63
R7
AV5
AV73
Ouest
AD73
RV
AR63
A85
3SA
Au mieux, 14+17, insuffisant pour un chelem, sans longue.
2SA
Sauf si vous jouez cela transfert pour 3 !
Passe
La manche ne peut être que moyenne, au mieux.
4SA
Quantitatif, si l'ouvreur est maxi, il conclura au chelem.
6SA
12+21 font pas loin de 33, au minimum...

 N'oubliez pas, au passage, d'ajouter un point de longueur si vous possédez cinq belles cartes dans une couleur apte à faire pas mal de levées.

C - Soutenir la couleur de l'ouvreur.

Elle sera mineure dans cinq des six séquences citées plus haut, 1 dans la 6ème.
Le principe va être très similaire au soutien étudié dans notre chapitre 1.
Soutien simple, à saut ou à double saut (espérant que celui-ci ne soit pas dans le vide !), tout, comme souvent, va dépendre du nombre de points DH (Distribution-Honneur) détenus par le répondant.
Après l'ouverture d'1, ce sera un peu différent, mais n'anticipons pas...

SONE
1 - 1 -
1SA - ?  
2 : !!! Attention, ce n'est pas un soutien, mais le fameux « 2 Roudi », un relais artificiel afin d'en savoir plus sur la main de l'ouvreur.
3 : au moins quatre cartes, forcing de manche, pas intéressé par la présence ou non de trois cartes à Cœur, 13 DH à l'infini...
   

 

 Après l'ouverture d'1, le soutien au palier de 2 montrera 6-10 DH, celui au palier de 3 la même zone que pour l'ouverture d'1, au moins la manche...
Après ouverture mineure, on est bien embêté lorsque l'on possède une main optionnelle orientée vers l'atout (présence d'un singleton, par exemple), le plus simple est de faire un « Roudi », et suivant la réponse, de conclure à la manche ou de s'arrêter à une partielle, pas forcément la meilleure possible, mais vu la place pour échanger des informations, « on fait çkon peut » !!! Comme promis :

 

SONE
1 - 1 -
1SA - ?  
2 : demande au partenaire de passer, main faible avec un vrai soutien.
3 : forcing de manche, voire plus si affinités, 16 DH et plus.
4 : demande au partenaire de passer, 13-15 DH.
   

 

 

 

 Avec un soutien Cœur et 11-12 DH, on fitte illico.

EO
1 1
1SA  ?
Ouest
A732
94
DV72
643
Ouest
AD764
94
RV107
A3
Ouest
RD72
A5
RV743
74
Ouest
DV10972
5
AR72
D7
Ouest
RDV63
9
10763
742
2
Dans cette séquence, le partenaire en possède au moins quatre !
2
Voyons d'abord si Est possède trois cartes à Pique...
3
Forcing de manche, orienté pour jouer à la couleur.
4
Le partenaire en ayant deux ou trois, cet atout sera parfait
2
La couleur est jouable en face de deux petits, surtout en TPP !

 Rien d'extraordinaire, juste se méfier de l'enchère de 2.

D - 2 « Roudi »

Ce petit gadget très utile, dont nous avons souvent parlé, va servir à obtenir de plus amples renseignements sur la main de l'ouvreur, au niveau force et nombre de cartes dans la couleur de réponse.
L'objectif va être soit de découvrir si un fit 5-3 existe, soit si on est dans la zone de partielle, manche, ou chelem.

Au niveau de la force, celle de l'ouvreur est, après la redemande à 1SA, très précisément de 12-14 H, mais, souvent, c'est ce petit écart de points qui décidera du palier auquel le camp devra jouer.
Voyons donc en images le champ d'application, et, même si ce n'est pas sur le menu, les réponses de l'ouvreur, rassurez-vous, il n'y a pas de supplément à la carte...

 Le champ d'application il est simple, le répondant aura recours au 2 Roudi lorsqu'il n'aura pas d'enchère naturelle satisfaisante à sa disposition, et surtout lorsqu'il voudra savoir ce qu'il ignore encore sur la main de l'ouvreur, possède-t-il 12, 13 ou 14 points, trois cartes dans ma couleur de réponse, ou deux.

SN
1 1
1SA 2*
?  
2 : pas trois cartes à Cœur sans notion de force.
2 : trois cartes à Cœur, mini.
2 : trois cartes à Cœur, maxi.
   

 

 

 

 Le fait de dire 2 sans montrer de notion de force n'est pas grave, comme le répondant possède une main au moins optionnelle, s'il fait par la suite une enchère non forcing, l'ouvreur pourra passer s'il est mini, conclure à la manche (la plupart du temps à S-A), s'il est maxi. Notons qu'après la réponse d'1, les enchères de 2 et 2 gardent la même signification en force.

Avec 12, ça va, on est mini. Avec 14, ça va aussi, on est maxi. Quid des mains de 13 H ? Eh bien il faudra exercer votre jugement, l'emplacement des honneurs, la distribution (la pire étant 4333), enfin, vous débrouiller du mieux possible, quoi, le prof' ne va pas tout faire pour vous bon sang ! Je plaisante...

Juste un rappel, n'utilisez le « Roudi » que si vous n'avez pas d'enchère naturelle à disposition.
Au fait, son origine, l'inventeur était un grand champion français, Jean-Marc ROUDINESCO, qui a joué longtemps avec un illustre professeur, Claude DELMOULY, c'est dingue ce que l'on se cultive ici (enfin bridgesquement).

E - Répéter sa couleur.

Assez loin d'être la partie la plus compliquée...
Trois paliers, 2, 3, ou 4. attention, la répétition des Carreaux à saut est encourageante, non forcing.

SN
1 1
1SA ?
2 : cinq cartes suffisent, assuré que l'on est d'en trouver deux ou trois en face. L'ouvreur devra passer.
3 : six belles cartes, au moins un espoir de chelem, attention, c'est forcing, toutes les mains optionnelles du répondant passent par le 2 « Roudi ».
4 : six belles cartes, aucun espoir de chelem, même en face d'un ouvreur maxi, celui-ci devra passer (sauf s'il retrouve un As sous la table !).
   

 

EO
1 1
1SA ?
Ouest
7
RV9643
A72
D94
Ouest
D1094
RDV873
7
AV
Ouest
AR7
RDV974
D63
5
Ouest
72
ARV9743
D7
D4
Ouest
72
RV1094
7632
A9
2
Question pour des renseignements sur la main de l'ouvreur..
4
Conclusion, le partenaire ne possède pas quatre cartes à Pique.
3
Espoir de chelem avec une belle couleur au moins 6ème.
4
Le chelem est lointain.
2
Malgré le soutien Carreau, les Cœurs sont liés.

 F - Changement de couleur.

Ici, cela va être plus dense, on pourra nommer un bicolore économique, cher, simple, à saut, etc.
Prenons les choses dans l'ordre croissant, les pâtissiers seront contents...
Changement de couleur sans saut.
S'il est économique, il sera non forcing.

SN
1 1
1SA 2
SN
1 1
1SA  2
SN
1 1
1SA 2
SN
1 1Maj
1SA 2*
SN
1 1Maj
1SA  2*
SN
1 1
1SA 2
SN
1 1
1SA 2

 En grammaire, il y a des règles, et des exceptions, au bridge, c'est pareil ! Attention au « faux ami », le 2 qui sera toujours « Roudi », et donc évidemment forcing.
2 sera toujours une enchère « canapé », c'est-à-dire faite avec plus de cartes à Carreau que dans la majeure répondue, 5-4 ou 6-4, si la majeure avait été 5ème, on l'aurait répétée, 2 montre le désir de jouer ce contrat, même si l'ouvreur est super maxi.

Si le changement de couleur est cher, il sera forcing de manche, voire plus.

En effet, on peut assimiler ce genre de processus à un bicolore cher, qui, toujours, force le partenaire à reparler. La plupart du temps, ce seront des mains irrégulières, orientées vers un contrat à la couleur.

EO
1
1
1SA ?
Ouest
A7
RV94
RD643
V9
Ouest
7
AR63
RDV94
R107
Ouest
ADV72
9
RD1095
V6
Ouest
AV7
6
ARV1072
643
Ouest
AD72
6
AR43
RD72
3SA
Sans singleton, concluons à la manche la plus probable.
2
On peut gagner un chelem mineur et chuter 3SA !
On aurait répondu 1 voyons ! 2
La courte à Cœur est un peu inquiétante.
3
Est en possédant au moins quatre, soutenons le.

 * Changement de couleur à saut.

Qu'il soit économique ou cher, il sera, a minima, forcing de manche.
Alors où se situe la différence ?
Très simple (mais si...), lorsqu'il sera économique, il promettra une main bicolore au moins 5-5, à honneurs concentrés, donc très fortement orientée vers un contrat à la couleur.
Lorsqu'il sera « cher », il montrera toujours plus de cartes dans la première couleur nommée, vous voyez, c'est très logique.

 

SN
1Min 1
1SA ?
3 : main au moins 5-5, jamais plus de Cœurs que de Piques, espoir de chelem.
4 : main au moins 5-5, jamais plus de Cœurs que de Piques, main limitée à la manche.
   

 

 

 

 

 Comme souvent dans le système français, plus on va vite, moins on a d'ambitions.

SN
1 1Maj
1SA 3
Main au moins 5-5, jamais plus de Carreaux que de cartes dans la Majeure.    

 

 

 

SN
1 1
1SA 3Min
Main au moins 5-5, jamais plus de cartes dans la mineure que de Piques.    

 

 

 

 Le plus important, donc, la longueur des couleurs, toujours autant ou moins de cartes dans la seconde couleur nommée, jamais plus.
Comment réagira l'ouvreur ? Assez logiquement, il regardera son ou ses soutiens dans les couleurs longues du répondant, les As dans les couleurs annexes, sinon, les tenues s'il est pas ou peu fitté dans les longues de son partenaire.

OE
1
1
1SA 3
?  
Ouest
732
AD10
V54
ADV9
Ouest
D72
AR94
63
A1072
Ouest
R7
AV94
AV7
8632
Ouest
72
A9
RV94
A10732
Ouest
R107
R732
A94
D106
3SA
Malgré le double fit, tous les points ou presque sont ailleurs.
3
Soutien 3ème avec une main agréable.
3
Pas intéressé par vos couleurs, force à Cœur, « trou » à Trèfle.
4
Soutien, dans une main fortement orientée à la couleur.
4
Soutien dans une main très minimum.

 Les séquences du style ci-dessous seront très rares, montrant au moins six Carreaux et cinq Cœurs, tout d'abord parce que ce genre de main n'arrive pas très souvent, d'autre part parce que la séquence « mange » tellement de paliers que l'ouvreur ne pourra soutenir qu'au palier de 4, à éviter, donc.

SN
1 1
1SA 3
SN
1 1
1SA  3

Comme dans beaucoup de domaines, l'ouvreur devra « juger » sa main afin de faire l'enchère la plus près de ses cartes.

Soutien, double fit, emplacement des honneurs vont déterminer la suite à donner aux enchères du répondant, celui-ci pourra alors mieux juger du contrat final, comme je dis toujours, au bridge, dans la phase des enchères, les bonnes décisions se prennent à deux.

Vous trouverez, comme d'habitude, un « quiz » pour vous entrainer et compléter un peu ce cours qui se continuera le mois prochain, au minimum !

Place aux exercices