Téléchargez et imprimez ICI le n° 46 d'Atout Bridge

 

Interclubs du comité d'Anjou 7 et 8 Avril 2018

L'interclubs n'est pas une compétition comme les autres. Défendre les couleurs de son club donne souvent un supplément d'âme aux compétiteurs. En Anjou il prend une saveur particulière car depuis longtemps le comité a choisi de réunir pour une finale directe l'ensemble des cinq divisions sur le même site. Chaque année le lieu change pour que cette manifestation prenne place aux quatre coins de la région dans la mesure de possibilités d'accueil satisfaisantes. C'est ainsi qu'après Cholet en 2017 et une réussite indéniable, les instances régionales désignent Angers et missionnent les cinq clubs de l'agglomération pour l'organisation. Voici donc Angers Bridge Club, l'A.S.P.T.T., le Bridge Club du Roy René, le Club de Bridge d'Avrillé et le Ponts-de-Cé Bridge Club qui se fédèrent pour accepter l'honneur qui leur est fait, non sans une pointe d'appréhension devant l'ampleur de leur tâche. Les premières démarches sont effectuées dès juillet pour accoucher neuf mois plus tard de ce qui représente une nouvelle fois le plus grand rassemblement d'équipes de bridge en France. Plus de cent bénévoles se sont mobilisés pour que près de 1500 joueurs bénéficient des meilleures conditions possibles pour partager leur passion.
Le jour J sous l'œil présidentiel de Patrick Grenthe qui s'est déplacé pour l'évènement, et après avoir salué la mémoire de Fabienne Pigeaud qui par le passé bien que nantaise avait souvent concouru sous la bannière du Mans lors de cette grande fête annuelle du bridge, l'édition 2018 est lancée. C'est un total de 284 équipes qui s'asseyent pour en découdre constituant un nouveau record de participation. Sous la supervision de huit arbitres compétents ce n'est rien de moins que 1722 jeux de cartes et 27552 donnes qui vont délivrer leur verdict. Les enjeux diffèrent suivant les équipes : qualification pour la Ligue, montée dans la division supérieure pour la saison suivante, ou en D1 et en D2 éviter la relégation et viser le maintien. De quoi entretenir le suspens pendant les huit matches de 12 donnes !
Je vous propose quelques situations glanées en D1, qui confronte 24 équipes dans lesquelles évoluent les meilleurs joueurs du comité, tant il est vrai que l'Interclubs est une des rares compétitions où ces derniers ne sont pas directement engagés dans une finale nationale.

Enchères :
Voici de quoi régler la mire face à l'ouverture d'un 2 faible.

Ouest
1053
AR9542
D963
-
 
Est
R4
DV8
ARV
AD752
Sud donneur
Tous vulnérables

 En salle fermée Cécile Blin en Ouest choisit d'ouvrir par un 2 faible et la séquence s'arrête rapidement à 4, Nelly Le Borgne jugeant que le chelem serait au mieux sur une impasse. En salle ouverte Dominique Beaumier ouvre de 1. Il est vrai que dans le cadre du « bridge moderne » le style et les systèmes sont devenus de plus en plus agressifs. Après un échange d'une douzaine de cartons dont je n'ai pas cherché à connaître toutes les arcanes, Olivier Beauvillain a conclu l'affaire à 6. Pour la petite histoire l'As de lui a donné raison, même si en l'absence d'entame dans la couleur on peut bénéficier de chances additionnelles.

HUBERSCHWILLER vs HUBERSCHWILLER
Anne-Laure Huberschwiller brillante jeune championne et nouvelle pensionnaire de l'équipe de France féminine a décidé de rejoindre ses parents Anne et Jean-Jacques Tartarin récemment installés en Anjou et inscrits au BCRR. Pour que l'histoire de famille soit parfaite, son frère Arnaud complète l'équipe, Michel Desagher habituel complice de Jean-Jacques est aussi de l'aventure. En attendant la voici opposée à son époux Matthias qui lui joue pour le BCCA de La Baule dans l'équipe Beaumier .

 Ceci est une des mains qui leur échoit (vert contre vert ):

 
AR4
AD1086
D
ADV2
 Votre partenaire ayant ouvert de 2 multi, vous cherchez à en savoir plus en répondant 2SA et le chariot revient avec 3 qui caractérise une ouverture de 2 faible minimum. Dans une salle Denis Frouein ferme la séquence à 4 tandis qu'Arnaud ne se résout pas à baisser pavillon et poursuit par 4SA et malgré la réponse par 5 déniant le moindre As, propulse son père au volant du chelem. Accrochez vos ceintures avant de découvrir la main de votre partenaire pour comprendre ce que j'évoquais en parlant de l'évolution du bridge.
 
V109632
5
V1043
53
Visiblement Denis connait bien les ouvertures de Matthias ce qui reste le meilleur gage de réussite quand il s'agit de prendre une bonne décision. Pourtant je me rangerai facilement à l'avis de Jean-Jacques lorsqu'il évoque un juste milieu qui consisterait au moins après le Blackwood à vérifier la présence de la Dame d'atout avant de déclarer un chelem qui ne sera de toute façon pas sur table.

 Retenons qu'en matière de barrage il est important de bien borner le minimum et le maximum envisageables selon la vulnérabilité et la position afin de ne pas être à l'aveuglette avec le partenaire.
Puisque nous sommes dans les séquences de chelem vous pouvez vous amuser à enchérir cette donne issue du match contre l'équipe Lemaire du B2A de Nantes. Nord donneur.

 
A4
D732
DV64
AR2
 
     
 
RD1086
RV
AR10953
-
 
 
NS
1SA 2
2 3*
4 4
4 5
5 6

Voici notre séquence avec Michaël Deproüw, mon partenaire. Avec une main dont les ambitions seraient limitées à la manche on pourrait commencer par un Texas avant de sauter à 4 mais ici c'est hors de question. 3* montre conventionnellement un 5/5 car nous jouons 2SA forcing ; cela éclaire la décision de dépasser le sacrosaint 3SA avec ce fit 4e et ces bonnes cartes sans bonne tenue Cœur. 4 et 4 sont des contrôles.
Ce dernier me garantissant l'As second puisque je n'ai pas entendu de fit à 3. Le Blackwood serait évidemment d'aucune utilité avec ma chicane, je dis 5 attendant impatiemment l'enchère de 5 prêt à m'envoler au grand chelem. Elle ne viendra pas, et pour cause ...

Défense :

 
RD6
AV4
D95
D754
 
V10873
73
A4
R92
 
   
     
 
NESO
    1 1!
2 - 2SA -
3SA Fin    

1 est naturel ou préparatoire pour montrer une main régulière de 13-14 H et dans ce cas-là peut ne provenir que de deux cartes. Je ne sais pas quel démon m'a poussé à intervenir avec ce jeu sans distribution, ni levées. Ce n'est qu'un souci de véracité qui m'amène à le reproduire ici ! Olivier Beauvillain prend mon entame du Valet avec le Roi du Mort pour laisser courir le 9 . Comment envisagez-vous la suite en Ouest ?.

 Il est toujours agréable d'avoir su diagnostiquer à temps une situation technique et qu'il s'avère nécessaire d'y répondre par le remède approprié pour y subvenir. Sachant ne pouvoir trouver qu'au mieux 5 points chez Michaël, il faut trouver quelle combinaison permettrait d'engranger quatre levées en plus de l'As de Carreau. La couleur est rapidement trouvée : les Trèfles. Quant aux cartes, on pourrait croire qu'il faudrait AV10x , mais en fait AV8x suffisent. Encore faut-il partir du 9 pour ne pas bloquer la couleur au troisième tour. Telle était la distribution à la table qui récompensait votre raisonnement :

 

 
D754
 
R92
 
AV83
 
106
 

 Pour finir une donne des futurs champions de comité :

 

 
RV10752
V93
3
V3
 
-
R752
RD1095
AD95
 
A643
1086
V72
1087
 
D9
AD4
A864
R642
 
 
SONE
1SA - 2 -
2 X 4 Fin

 

Guillaume Aussudre et Yves Jeanneteau sont en Nord-Sud. Nous sommes dans le dernier tour et je vous laisse Guillaume nous en conter l'histoire.
Ouest contre d'appel la rectification du Texas, mais Nord vulnérable tente sa chance en attaque/défense. Ouest entame du Roi de Carreau, Sud prend et joue le 9 d'atout duqué et la Dame prise du Roi.
Et là Ouest, qui a peur que Sud détienne quatre cartes à Cœur et puisse défausser un Trèfle du mort fait un appel à Trèfle en jouant le 9, le mal est fait Est joue le 7 : Ouest tire ses deux Trèfles mais ceux de Sud sont maîtres et ce sont les Cœurs du mort qui vont partir !
Voici une des donnes qui a fait gagner l'équipe Quéran, le bridge c'est souvent profiter des erreurs des autres !
Et oui ! Car au terme de ce week-end c'est bien l'équipe de Gilles Quéran (Bogdan Marina, Yves Jeanneteau, Guillaume Aussudre, Damien Henry et Aymeric Lebatteux) qui est sacrée championne de comité de Division 1. Elle inverse les places de l'an dernier avec l'équipe du BCCA qui l'avait devancée. Mais ce qui me rend particulièrement fier, c'est qu'au-delà de la collaboration avec les autres club de l'agglomération qui a permis une organisation quasi sans faille et qui nous a valu de chaleureux compliments, le Bridge Club du Roy René a su s'adjuger quatre des cinq premières places de cette finale en D1 et voit la moitié de ses équipes engagées qualifiées pour la ligue dans les différentes divisions.


Champions de - D2 : BC NANTES (BRUNELAT) - D3 : BC Guérandais (LEFEBVRE) et ST SEBASTIEN (LAB) - D4 : B2A (LEFAY), LE MANS BC (LAURENT), B2A (FINANCE) - D5 BC SAUMUR (RUTKOWSKI)